La fameuse marque espagnole se lance à son tour et présente sa première moto électrique : la Rieju e-Tango. Celle-ci est proposée en version supermotard ou motocross. C’est-à-dire une version homologuée, ainsi qu’une version non homologuée. Équivalent 50 cm3, elle est accessible sans permis dès l’âge de 14 ans. Elle arbore un design sportif et agressif, fidèle aux motocross. Plutôt compacte, la e-Tango est légère, polyvalente et agile. De quoi ravir les amateurs de tout-terrain.

Un pilote de cross dans la forêt sur la Rieju e-Tango non homologuée

10.5 kW de puissance maximale pour la Rieju e-Tango

Dans sa version non homologuée, la Rieju e-Tango possède un moteur qui développe 5 kW de puissance nominale. En crête, il est capable d’atteindre les 10.5 kW. Exclusivement réservée à un usage off-road, la vitesse maximale est de 75 km/h. Ces performances lui confèrent un couple de 305 Nm qui permet des accélérations franches. Concernant la version homologuée, réservée à un usage exclusivement citadin, les performances sont logiquement bridées. Ainsi, le moteur développe une puissance nominale et maximale de 4 kW pour une vitesse limitée à 45 km/h.

Une transmission par chaîne

La Rieju e-Tango dispose d’un moteur situé en position centrale. Tout comme la Sur-Ron Light Bee homologuée X, sa transmission s’effectue par chaîne. Cette construction impose un entretien ponctuel via un graissage. Notez que la transmission par chaîne est souvent plus fragile que par courroie. Il est possible qu’il faille la remplacer plus régulièrement.

Un pilote sur la Rieju e-Tango dans sa version homologuée

Jusqu’à 80 km d’autonomie

La Rieju e-Tango dispose d’une batterie lithium-ion amovible. Celle-ci est composée de cellules de la marque LG. Sa capacité est de 72V / 43 Ah, ce qui correspond à 3,1 kWh et non à 3,96 kWh comme on peut lire sur certains sites. Pour cette capacité, le constructeur indique une autonomie maximale de 80 kilomètres pour la version homologuée. Sur la version motocross, l’autonomie atteint au maximum les 65 kilomètres. La différence s’explique par les performances moteurs qui sont plus importantes sur la version non homologuée. Logiquement, cela tire beaucoup plus sur la batterie.

La Rieju e-Tango se recharge complètement en 4 heures

La Rieju e-Tango est équipée d’une batterie amovible. Deux possibilités donc pour la recharge : extraire la batterie, ou brancher directement cette moto électrique sur son port de recharge externe. Cela peut s’avérer pratique, d’autant que nous n’avons pas d’information sur le poids de la batterie. Dans les deux cas, la recharge s’effectue via une prise domestique de 220V que l’on trouve partout. De 0 à 100 %, il faut compter quatre heures : c’est plutôt rapide.

Trois modes de conduite pour optimiser l’autonomie

Afin d’économiser la batterie, et ainsi d’optimiser l’autonomie de celle-ci, la Rieju e-Tango possède trois modes de conduite. Le mode Tortue privilégie l’autonomie de la batterie et limite les capacités du moteur, notamment via une vitesse maximale assez basse. Le mode Lapin opère un équilibre entre performances et autonomie. Puis le mode Rocket, fusée en français, libère les capacités du moteur pour profiter de la vitesse maximale. Il est le moins économique pour la batterie. Ces trois modes de conduite sont représentés sur l’écran de bord par des icônes représentant logiquement une tortue, un lapin et une fusée.

La Rieju e-Tango est légère

Motocross qui se respecte, la Rieju e-Tango est très légère. Elle pèse 73 kilos batterie comprise, trois kilos de plus que la Frison Viper. C’est quasiment le poids d’un VTT électrique. Dans sa version homologuée, avec les quelques équipements nécessaires en plus, elle pèse 78 kilos. La version non homologuée est faite pour le tout-terrain. Elle est montée sur un châssis en acier résistant et les repose-pieds sont en aluminium brossé. Les roues sont de bonne taille : 19 pouces à l’avant et 18 pouces à l’arrière. La fourche avant inversée ainsi que l’amortisseur arrière sont réglables sur un long débattement. Aussi, le système de freinage est à disque, à l’avant comme à l’arrière. La version homologuée reçoit quant à elle deux roues de 17 pouces. Également, la hauteur de selle diffère : 860 mm pour la motocross contre 835 mm pour la supermotard.

Gros plan sur le tableau de bord de la Rieju e-Tango

Un petit écran de bord sur la Rieju e-Tango

La Rieju e-Tango dispose d’un petit écran de bord LCD. Il permet au conducteur de vérifier en un coup d’œil l’état de charge de la batterie, la vitesse instantanée, le mode de conduite sélectionné, l’odomètre, etc. De plus, pour la conduite de nuit, son phare avant LED de taille conséquente permet une visibilité très correcte. Malheureusement, nous ne disposons pas d’informations concernant les équipements tels qu’un port USB, une alarme, un démarrage à distance ou un régulateur de vitesse.

Le tarif de la Rieju e-Tango n’est pas exorbitant

La Rieju e-Tango est une moto électrique qui conviendra aux amateurs de tout-terrain comme aux sportifs urbains. Toutefois, sa version cross est clairement celle qui révèle son potentiel. Elle est un équivalent 50 cm3 plutôt accessible. Cependant, elle se situe quand même dans la moyenne haute au niveau des tarifs de sa catégorie. La version cross est proposée à 5 799€, et la version supermotard homologuée est accessible pour 5 699€.

Published On: 24 mai 2024

Notre autres articles

  • Le Yamaha NEO'S garé sur une petite place dans une grande ville

    Le Yamaha NEO’S est le premier scooter électrique présenté par le constructeur historique japonais. Le NEO’S est un deux roues équivalent 50 cm3, donc accessible sans permis. Il se destine

  • Jeune homme au guidon d'un Niu MQi+ Sport Bleu

    Leader du marché depuis plusieurs années, la marque Niu propose aujourd’hui des véhicules matures. Le Niu MQi+ Sport est un deux roues bien pensé et avec de bonnes finitions. Conçu

  • Le BMW CE 02 sur un skate park

    Après la forte impression du BMW CE 04, la marque allemande présente maintenant son petit frère : le BMW CE 02. Entre le scooter et la moto, inspirés par la