Comme tous les véhicules circulant sur la voie publique ou non, un scooter électrique doit être assuré au même titre qu’une voiture, une camionnette, etc. Du fait des multiples compagnies d’assurance et de la myriade de contrats existants, le sujet peut apparaître aussi vaste qu’il est complexe. Dans l’équation, rentre également un cadre légal imposant et strict. Afin de  faciliter vos démarches, notre guide vous détaille les principaux points à prendre en considération suite à l’acquisition de votre véhicule.

Discussion entre un assureur et une assurée

Au sommaire

Scooter électrique : assurance obligatoire

La loi est très claire : tous les véhicules terrestres à moteur doivent être couverts par une assurance. Le minimum accepté par la loi est l’assurance dite “au tiers”. Ce type de contrat propose des garanties réduites : ces dernières couvrent les dommages que l’utilisation ou l’existence de votre scooter électrique pourrait causer à autrui. Ce type de contrat est le plus économique. Selon votre compagnie d’assurance et des garanties qu’elle propose, il pourra être optionné avec notamment une garantie corporelle, contre le  vol et incendie, etc. A noter : à partir du 1er avril 2024, votre deux ou trois roues devra être conforme à la nouvelle réglementation concernant le contrôle technique, au risque de ne pas être couvert par votre assurance.

Un coût moindre qu’avec un scooter thermique

Un certain nombre de compagnies d’assurance ont compris que le scooter électrique était moins accidentogène que son équivalent thermique. Il est aussi globalement moins volé, vandalisé, etc. Les primes d’assurance sont donc régulièrement moins coûteuses pour un scooter électrique. Durant vos démarches de recherche d’une assurance, n’hésitez pas à comparer.

Le scooter électrique sans permis doit également être assuré

Un scooter sans permis présente le grand avantage d’être l’un des véhicules les plus accessibles sur le marché français. Il est peu onéreux, est éligible aux bonus écologiques et selon votre âge, pourrait ne même pas demander de permis. Ceci étant, il demande d’être assuré. Comme pour l’ensemble des véhicules, légalement, l’assurance minimale est celle “au tiers”. Elle est économique et pourrait vous permettre de compléter les économies que vous réaliserez grâce à la mobilité électrique. Toutefois, nous vous recommandons vivement de ne pas vous restreindre à ce type de garantie.

Les différents types de garanties

Comme nous l’expliquons plus haut, la garantie au tiers est donc le contrat minimal accepté par la loi. Le but d’une assurance est de couvrir les dépenses occasionnées par un sinistre. Il n’est pas utile ici de rappeler que dans la vie, tout peut arriver : il vaut mieux prévenir que guérir. Afin de prévenir le vandalisme ou le vol de votre scooter ou moto électrique, nous vous invitons à contracter les garanties afférentes. De la même manière, en cas de chute suite à un accident de la circulation, les frais médicaux, de rééducation, etc., peuvent vite chiffrer. Pour couvrir ces dépenses, les assureurs proposent des garanties dites “corporelles”. Tout en haut de l’échelle des contrats existe l’assurance dite “tous risques”. Cette dernière couvre ordinairement la majorité des frais découlant des cas de sinistres que vous pourriez rencontrer. Dans tous les cas, et bien que cela soit fastidieux, nous vous conseillons de bien lire votre contrat d’assurance… Petites lignes, y compris. Le conseiller de votre compagnie d’assurance est également là pour vous renseigner.

Assurance scooter électrique : qu’est ce qui coûte cher ?

À partir du moment où votre contrat d’assurance couvrira les frais inhérents à votre véhicule, notamment dans le cadre d’un contrat “tous risques”, sa valeur sera prise en compte dans le calcul de vos mensualités. Plus un véhicule sera onéreux, plus il coûtera cher à remplacer, réparer, etc. Donc, il vous coûtera plus cher à assurer. Il existe des options d’assurance permettant, en cas de sinistre impliquant que votre véhicule soit déclaré irréparable, de voir ce dernier être remboursé intégralement. Cette garantie s’appelle “valeur à neuf”. Attention : comme son nom ne l’indique pas, cette garantie ne veut pas forcément dire que votre véhicule sera inévitablement remplacé par un véhicule neuf.

Bouclier vert représentant une assurance

Comment réduire les frais d’assurance ?

La meilleure manière de réduire vos frais d’assurance est de souscrire des garanties dont vous avez réellement besoin et dont vous avez la connaissance. De nombreuses personnes disposent d’une assistance 0 ou 50 kilomètres et ne le savent pas. En cas de panne, le savoir leur aurait peut-être permis d’économiser un remorquage inutile. Autre détail : il peut apparaître inutile de disposer d’une garantie couvrant le vandalisme si vous réalisez exclusivement des trajets maison / travail, dont les deux parkings de ces derniers sont sécurisés. Dans tous les cas, consultez vos garanties, connaissez-les : c’est ici le meilleur moyen de réaliser des économies sur vos primes, et surtout de réaliser de très grandes économies en cas de sinistre.

Puis-je prêter mon scooter électrique à un ami ?

Si vous vous trouvez dans la situation où vous auriez à emprunter le scooter électrique d’un ami, assurez-vous que l’assurance qu’il a contractée dispose de la garantie “prêt de guidon”. Celle-ci est l’équivalent, pour les deux roues et trois roues électriques, au “prêt de volant” pour les automobiles.

Published On: 26 septembre 2023

Notre autres articles

  • Un champ de tournesol l'été, avec une paire de lunette de soleil sur le nez d'une fleur

    La saison estivale annonce le soleil, les vacances et le ciel bleu. L’été rime également avec hausse des températures. Pour votre véhicule comme pour vous, à l’arrêt comme lors de la

  • Kymco i-ONE blanc avec une selle noire

    Le Kymco i-ONE est un deux roues moderne. Conçu et pensé pour la mobilité urbaine uniquement, il atteint une vitesse maximale de 45 km/h et une autonomie constructeur et maximale

  • Un Nerva Exe garé dans la rue

    Se positionnant dans la catégorie des maxiscooters, le Nerva Exe est arrivé sur le marché français au début de l’année 2023. Il affiche une autonomie maximale de 150 kilomètres et