Le Yamaha NEO'S noir trois quart face gauche

Le Yamaha NEO’S est le premier scooter électrique présenté par le constructeur historique japonais. Le NEO’S est un deux roues équivalent 50 cm3, donc accessible sans permis. Il se destine aux personnes souhaitant réaliser de petits trajets urbains, notamment pour venir en remplacement des transports en commun.

2 999 €

Prix public TTC
Avant Bonus Écologique

  • Équivalent 50 cm3

  • Permis AM ou Sans Permis

  • Puissance max : 2 500 Watts

  • Vitesse max : 45  km/h

  • Capacité de la batterie : 0.96 kWh

  • Autonomie maximale (constructeur) : 37 km

  • Bonus de l’État : 240 €

Connecté au cloud Yamaha, le NEO’S présente un style qui passe-partout, mais jeune. Il permet à son constructeur d’entrer sur le marché du scooter électrique. Il est accessible avec le permis AM si vous êtes né à partir du 1er janvier 1988. Né avant cette date, vous n’aurez besoin d’aucun permis.

Yamaha NEO’S : le moteur est dans la roue

Intégré en roue arrière, le moteur du Yamaha NEO’S développe une puissance nominale de 2.3 kW. En pic, il délivre une puissance maximale de 2.5 kW. Ceci équivaut à 3.4 chevaux. Le couple maximal est de 136 Nm. Cette puissance annoncée se situe dans la moyenne basse des moteurs équipant les scooters 50. En face, on trouve notamment le Frison Link. Celui-ci dispose d’une motorisation équivalente au Yamaha NEO’S pour un prix presque deux fois moins important. Malgré cela, le moteur du NEO’S présente l’ensemble des avantages apportés par la mobilité électrique : souplesse, efficacité, silence et absence de vibrations. En prime, naturellement, vous pourrez profiter de larges économies de carburant.

Le Yamaha NEO'S garé sur une petite place dans une grande ville

Une petite batterie pour le Yamaha NEO’S

De série, le Yamaha NEO’S est équipé d’une batterie lithium-ion d’une capacité de 0.96 kWh. Son gros avantage est d’être l’une des plus légères du marché : elle ne pèse que 8 kilos. Le revers de la médaille est que l’autonomie qu’elle permet est parmi les plus basses du marché du scooter électrique. En effet, l’autonomie maximale annoncée par le constructeur est de 37 kilomètres. Comme toujours, cela s’entend dans les meilleures conditions possibles : avec un pilote de 60 kilos, par beau temps et en zone 30. Dans les conditions du quotidien, cette même personne pourra tabler sur une vingtaine de kilomètres d’autonomie réelle. L’un de ses principaux concurrents, le Piaggio 1, dispose d’une batterie de 1.4 kWh.

Un temps de charge trop lent

Le Yamaha NEO’S est naturellement fourni avec un chargeur de série. Celui-ci est compatible avec les prises 220 V domestiques. Ce chargeur est d’une intensité de 3A. Le temps de charge de 0 à 100 % est de huit heures ! De 20 à 80 %, son constructeur communique sur 4 heures de temps de charge. Le couple batterie et chargeur est vraiment le gros point faible du Yamaha NEO’S. La batterie n’autorise qu’une autonomie très réduite et le chargeur est beaucoup trop lent pour pallier à ce défaut. Le côté pratique apporté par la légèreté de cette batterie aurait pu être parachevé par un chargeur rapide qui aurait pu charger cette batterie en une heure et demie. Dommage, surtout au vu du tarif proposé.

Yamaha NEO’S : une partie cycle de qualité

Avec un poids total de 98 kilos, batterie comprise, le Yamaha NEO’S présente une partie cycle classique et sans surprise, bonne ou mauvaise… À l’exception de son frein arrière à tambour. En 2024, on aurait aimé trouver un frein à disque avant et arrière avec un système CBS ou couplé. Tant pis. La suspension avant est assurée par une fourche télescopique dont le débattement est de 90 mm. À l’arrière on trouve un simple amortisseur hydraulique. Pour sa catégorie, le Yamaha NEO’S reste relativement confortable. Les roues sont de 13 pouces et chaussées de pneus Maxxis.

Un affichage basique, mais complet

En plus de sa batterie de série, le Yamaha NEO’S peut recevoir une seconde batterie en option. Identique à la batterie d’origine, elle prendra place sous la selle et permettra donc de doubler l’autonomie. L’autonomie réelle sera donc portée à une petite quarantaine de kilomètres. Dans le cas où l’on se sert du Yamaha NEO’S avec une seule batterie, le coffre sous selle permet de loger un (petit) casque jet. L’écran de bord est petit, mais comporte un certain nombre d’informations utiles. On retrouve l’état de charge des batteries, la vitesse instantanée, un odomètre, l’heure et le mode de conduite sélectionné. À ce sujet, le NEO’S dispose de deux modes de conduites : éco et standard. L’écran de bord dispose également d’une petite fonction sympathique : en reliant votre smartphone à ce scooter, vous aurez la possibilité de recevoir une notification lorsqu’un appel ou un SMS se présentera.

Jeune homme en train de rouler sur un Yamaha NEO'S noir

Des fonctionnalités modernes

L’intégralité de l’éclairage du Yamaha NEO’S est à LED. On trouve un démarrage sans clé et une connexion à l’application Yamaha MyRide. C’est cette application qui permet d’afficher les notifications de votre smartphone sur le compteur. Elle permet en outre de consulter l’état du véhicule en temps réel.

Le Yamaha NEO’S face à ses concurrents

Yamaha NEO’S

Le Yamaha NEO'S noir trois quart face gauche

2 999 €

Prix public TTC
Avant Bonus Écologique

  • Finitions

  • Connecté

  • Faible bonus écologique (240 €)

  • Peu d’autonomie

  • Temps de charge très long

  • Motorisation peu puissante

  • Prix élevé par rapport à ses capacités

Le Yamaha NEO’S est un petit scooter urbain bien fini et pratique. Ses défauts sont son prix relativement élevé au vu de la capacité de la batterie et donc de l’autonomie. On aurait également aimé trouver un frein à disque à l’arrière pour plus de sécurité. La faible capacité de batterie engendre également un bonus écologique réduit par rapport à ses concurrents.

Frison Link

Frison Link Blanc trois quart face gauche

1560,00 

Bonus écologique déduit

  • Plus puissant

  • Temps de charge plus rapide

  • Roues de 14 pouces

  • Roues plus grandes

  • Moins cher

  • Pas de régénération au freinage

  • Pas connecté

Le Frison Link est un scooter électrique équivalent 50 cm3. Disposant d’une excellente finition, il présente un rapport performance/prix et qualité/prix exceptionnel. Il est parfaitement adapté aux trajets urbains ou à la campagne.

Frison T3000

Frison T3000 rouge bordeaux, trois quart face gauche

2450,00 

Bonus écologique déduit

  • Plus puissant

  • Bien plus autonome

  • Bonus éco plus important (900 €)

  • Roues plus grandes

  • Batterie plus lourde

  • Pas de régulateur

  • Pas connecté

Équivalent 50 cm3, le Frison T3000 est un scooter électrique accessible sans permis. Il se distingue notamment par son élégance, un confort appréciable et une autonomie intéressante pour sa catégorie : 120 kilomètres. Il est parfaitement adapté aux trajets courts et urbains.

Les photos et informations techniques présentes sur cette page sont issues du site du constructeur Yamaha.

Published On: 31 janvier 2024

Notre autres articles