Yadea Orla Beige trois quart face gauche

Le géant chinois présente un nouveau modèle de deux roues électriques : le Yadea Orla. Un deux roues au design vintage et élégant avec des éléments modernes, sa vitesse maximale est de 45 km/h et la capacité de sa batterie est de 1,56 kWh.

Prix public non communiqué

  • Équivalent 50 cm3

  • Permis AM ou Sans Permis

  • Puissance max : 1 800 Watts

  • Vitesse max : 45  km/h

  • Capacité de la batterie : 1.56 kWh

  • Autonomie maximale (constructeur) : 100 km

  • Bonus de l’État : 100 €

Le Yadea Orla est un véhicule au design rétro et féminin. C’est un petit citadin sympathique équivalent 50 cm3, il est donc accessible sans permis et ce dès l’âge de 14 ans. Faisons le tour de ses avantages et de ses inconvénients.

Un petit moteur équipe le Yadea Orla

Le moteur du Yadea Orla développe une puissance nominale de 800 Watts, et atteint les 1 800 Watts en pic. Sa vitesse maximale étant de 45 km/h, il conviendra tout à fait à un usage urbain. Bien que homologué deux places, les trajets avec un passager diminuent considérablement les performances de vitesse et d’accélération, cela sera compliqué d’atteindre la vitesse maximale, surtout en côte. Le moteur du Orla est intégré dans la roue arrière du véhicule, cela permet un entretien très sommaire et peu contraignant : il n’y a pas de courroie ou de chaîne de transmission à graisser ou à entretenir.

deux yadea Orla devant l'entrée d'un hotel

Yadea Orla : quelle autonomie ?

Le Yadea Orla est équipé d’une batterie au graphène, qui aurait une durée de vie jusqu’à trois fois supérieure aux batteries lithium-ion. Elle possède une capacité de 60V / 26 Ah ou 1,56 kWh. Les données constructeur indiquent que cette capacité permettrait une autonomie allant jusqu’à 100 kilomètres une fois la batterie chargée complètement. Permettez-nous d’en douter… Le Niu NQi Sport a une batterie strictement identique et son autonomie réelle en ville se situe plutôt autour des 50 kilomètres. Le site du constructeur n’indique aucune information quant à la localisation de la batterie dans le véhicule, ou encore si celle-ci sera amovible.

La partie cycle signée Yadea

Sur la partie cycle, le constructeur chinois est toujours au rendez-vous. Le Yadea Orla est équipé de deux roues de 12 pouces. C’est une bonne taille qui est dans la moyenne, bien que certains citadins concurrents proposent des roues plus grandes pour une adhérence encore meilleure, comme le Frison T39 et ses roues de 14 pouces. Les suspensions avant et arrière sont hydrauliques. Il dispose d’un petit espace sous selle de 17 litres, qui accueillera aisément un casque jet.

Un système de freinage particulier…

Au niveau des freins et du système de freinage du Yadea Orla, c’est un peu décevant. Le frein avant est à disque, le frein arrière à tambour et le freinage n’est pas couplé. Et à côté de ça, on a le freinage régénératif, qui est un petit plus qu’on ne retrouve pas sur tous les modèles. C’est un peu contradictoire : des éléments technologiques, et d’autres, relativement obsolètes, mais pourquoi pas. En 2024, quand certains scooters électriques sont maintenant équipés de l’ABS, on aurait au moins aimé trouver deux freins à disque, comme sur le Frison T3000 par exemple. Le freinage couplé, dit « CBS » tend également à devenir une norme, dans le but de toujours améliorer la sécurité du conducteur et des usagers de la route.

Un poste de conduite confortable

Le Yadea Orla propose un poste de conduite plutôt confortable. Un écran de bord LED permet de lire les informations standards comme le niveau de batterie ou encore la vitesse. Les éclairages sont également à LED et le phare avant offre une visibilité sur 55 mètres. C’est vraiment bien. Un port USB est disponible pour recharger ou brancher tout appareil compatible.

Un Yadea Orla sur un atrium, dans un hotel chic

Le Yadea Orla est paré pour les climats difficiles

Les modèles les plus récents de scooters électriques Yadea ont des éléments de leur structure certifiés par des indices de protection, plus communément connus comme « IP ». Ceux-ci garantissent la résistance à certains éléments extérieurs : l’eau et/ou la poussière. Le Yadea Orla est conçu pour résister aux climats pluvieux, humides et aux températures élevées.

IPX7

L’indice IPX7 indique une protection contre une immersion temporaire en eau douce, limitée à trente minutes et un mètre de profondeur au maximum. Seuls le moteur, la batterie et les commandes de freins et de parkings sont soumis à cette norme sur le Yadea Orla. Le X dans « IPX7 » signifie que la protection à la poussière n’a pas été testée, sinon il y aurait un chiffre équivalent à la protection. Comme le Yadea Ezeego qui a certains éléments certifiés IP67.

IPX6

L’indice de protection IPX6 correspond à la protection contre la projection de grands volumes d’eau de toutes directions, pendant au moins 180 secondes et à une distance de trois mètres. Tous les éléments du Yadea Orla, hormis ceux cités juste au-dessus, sont soumis à cet indice de protection.

Le Yadea Orla face à ses concurrents

Yadea Orla

Yadea Orla Beige trois quart face gauche

Prix public non communiqué

  • Un design vintage

  • Finitions

  • Petit rangement sous la selle

  • Un scooter léger et pratique

  • Faible bonus écologique

  • Faible capacité de batterie

  • Moteur moins performant que ses concurrents

  • Frein arrière à tambour

Le Yadea Orla est un petit scooter urbain au design vintage, élégant et avec juste ce qu’il faut de performances pour un usage urbain bref au quotidien. On regrette quand même la puissance nominale du moteur qui est relativement faible : à voir comment se comporte l’autonomie avec une utilisation du moteur à pleine puissance. On apprécie en revanche les finitions et la partie cycle signées Yadea. Le constructeur n’a pas encore communiqué de date de commercialisation ou même de tarif.

Frison T39

Frison T39 noir mat trois quart face gauche

2490,00 

Bonus écologique déduit

  • Connecté

  • Meilleur Bonus écologique que le Yadea Orla

  • Meilleure autonomie

  • Moteur plus puissant

  • Roues de 14 pouces

  • Plus confortable, selle plus longue

  • Grand espace de rangement sous la selle

  • Un peu plus lourd que le Yadea Orla

Équivalent 50 cm3, le Frison T39 est un scooter électrique accessible sans permis. Parfaitement adapté aux trajets courts et urbains, il est moderne, connecté et bien équipé. Il présente une autonomie maximale de 80 kilomètres et d’un moteur puissant de 3 900 Watts. Grâce à sa configuration, il est éligible à un Bonus écologique de l’État de 600 €.

Frison T3000

Frison T3000 T5000 Noir Mat trois quart face gauche

2450,00 

Bonus écologique déduit

  • Meilleure autonomie : 100 kilomètres !

  • Moteur plus puissant

  • Plus confortable, selle plus longue

  • Pas de connexion à une application

  • Inévitablement plus lourd

Équivalent 50 cm3, le Frison T3000 est un scooter électrique accessible sans permis. Il se distingue notamment par son élégance, un confort appréciable et une autonomie intéressante pour sa catégorie. Il est parfaitement adapté aux trajets courts et urbains. Son moteur développe 3 000 Watts et son autonomie réelle est de 100 kilomètres, ce qui en fait l’un des véhicules les plus endurants de sa catégorie. Il est éligible au Bonus écologique maximal de l’État : 900 € !

Les photos et informations techniques présentes sur cette page sont issues du site du constructeur Yadea.

Published On: 20 décembre 2023

Notre autres articles