Horwin EK1 Noir côté gauche

Le Horwin EK1 est un deux roues équivalent 50 cm3 avec un style moderne et de bonnes finitions. Plutôt bien équipé pour sa catégorie, il atteint au maximum les 45 km/h et annonce une autonomie constructeur et maximale de 65 kilomètres.

3 699 € – 5 190 €

Prix public TTC constaté

  • Équivalent 50 cm3

  • Permis AM ou Sans Permis

  • Puissance max : 2 000 Watts

  • Vitesse max : 45  km/h

  • Capacité de la batterie : 2.59 ou 5.18 kWh

  • Autonomie maximale : 65 ou 130 km

  • Bonus de l’État : 647 €

Le Horwin EK1 est accessible sans permis, et ce dès l’âge de 14 ans. Pensé pour la conduite urbaine et les courtes distances, il est résolument citadin. Faisons le tour de ses avantages et de ses inconvénients.

Un moteur satisfaisant, mais pas le plus puissant

Le moteur du Horwin EK1 est placé comme nombre de ses concurrents dans la roue arrière. Cela permet un entretien très réduit et donc économique : il n’y a pas de courroie ou de chaîne de transmission à entretenir ou à graisser. Il développe une puissance nominale de 2 000 Watts, et en pic, ce chiffre monte à 2 800 Watts. Pourtant légèrement plus puissant que le Niu NQi Sport, il n’est pas un foudre de guerre et reste dans la moyenne basse de sa catégorie. En comparaison, le Frison T39 développe 3 900 Watts de puissance maximale, et le Kymco i-ONE atteint lui les 3 600 Watts. Cela dit, le moteur du Horwin EK1 reste suffisamment puissant. Sa vitesse maximale est de 45 km/h, ainsi il répondra très bien à une utilisation urbaine et limitée, ce pourquoi il est fait.

Les différents coloris de l'Horwin EK1

Une autonomie réelle de 55 kilomètres

La batterie du Horwin EK1 est située sous la selle et est amovible. Elle présente une capacité de 2,59 kWh ou 72V / 36Ah. Les données constructeur concernant l’autonomie maximale tablent sur 65 kilomètres : pour le coup, c’est plutôt fidèle à la réalité. En conditions réelles et avec une utilisation normale (mélange de zones 30 et 50), nos essais ont révélé une autonomie réelle d’environ 55 kilomètres. Le poids de la batterie est de 18 kilos et son temps de charge de 0 à 100 % est de huit heures.

Horwin EK1 : l’autonomie peut être doublée

Horwin propose en option une deuxième batterie pour son EK1, pour environ 1 000 € supplémentaires. L’autonomie réelle peut donc passer de 55 à 110 kilomètres. C’est beaucoup plus intéressant ! En revanche, ce n’est pas des plus pratiques au quotidien. Si on le compare au Frison T3000, ce dernier réalise 100 kilomètres avec une seule batterie qui se recharge complètement en cinq heures seulement. Le EK1 aura besoin de seize heures de charge au total pour obtenir une autonomie équivalente.

Trois modes de conduite

Le Horwin EK1 possède plusieurs modes de conduite. Ceux-ci sont mis en place afin de laisser au conducteur la possibilité d’adapter sa conduite à la route où il se trouve, dans le but d’optimiser l’autonomie de la batterie. Sur le EK1, ils sont au nombre de trois. Le mode 1 permet de réaliser des manœuvres à basse vitesse, comme sur un parking. Le mode 2 opère un équilibre permettant une vitesse supérieure, tout en économisant la batterie et donc l’autonomie. Enfin, le mode 3 offre la meilleure accélération et atteint la vitesse maximale de 45 km/h.

Une très sérieuse partie cycle pour le Horwin EK1

Sur sa partie cycle, le Horwin EK1 est un scooter bien élaboré. On y retrouve les éléments fondamentaux de la sécurité, et même un peu plus. Il est équipé d’une marche arrière, c’est un élément qu’on ne retrouve pas chez tous ses concurrents : le Frison T39 par exemple en est dépourvu. Celle-ci se trouve au niveau du commodo droit, et est accessible “à la volée” par le conducteur. Les roues sont de bonnes dimensions : 14 pouces pour l’avant et 13 pouces pour l’arrière, c’est toujours un plus niveau sécurité.

Un système de freinage efficace

Pour un scooter électrique de sa catégorie, le système de freinage du Horwin EK1 a été particulièrement soigné. Les freins avant et arrière sont équipés de disques et fonctionnent de concert via le système CBS, ou freinage couplé. Également, le freinage se veut régénératif : une partie de l’énergie produite durant cette phase sera en partie réinjectée dans la batterie. C’est un quasi sans faute, on regrette simplement l’absence d’ABS.

Les équipements de série du Horwin EK1

Le Horwin EK1 est un deux roues citadin bien équipé. L’entièreté de ses éclairages sont à LED. Son tableau de bord est un écran LED de 5,5 pouces offrant une bonne lisibilité. Plusieurs données sont lisibles directement : la vitesse, le niveau de batterie, le kilométrage global ainsi que celui du trajet en cours, etc. De série, il dispose aussi d’une alarme. Vous avez également la possibilité de recharger n’importe quel appareil compatible USB grâce au port à disposition. Le EK1 dispose d’un avantage “de taille” : sa hauteur de selle est plutôt basse, ce qui en fait un scooter accessible à la plupart des gabarits. Il est homologué deux places.

Un petit espace sous la selle

Le Horwin EK1 a un coffre situé sous la selle qui laisse un petit espace disponible pour y stocker diverses choses. Si vous êtes équipé d’une seule batterie, vous aurez alors la place pour un casque jet ainsi qu’un sac, type sac à dos. Si vous vous équipez de deux batteries, vous n’aurez alors la place que pour un petit sac ou un antivol par exemple.

Le Horwin EK1 n’est pas connecté

Le Horwin EK1 n’est pas équipé de connectivité ni d’application mobile dédiée. Ainsi, il ne possède pas, de série, de système de géolocalisation. Certes, c’est dommage en comparaison avec ses concurrents qui en sont souvent équipés. Cependant, ce n’est pas un souci pour autant. En effet, de nombreux tracker GPS existent de nos jours sur le marché, il sera très simple de vous en procurer un afin de bénéficier d’un service de géolocalisation.

Le Horwin EK1 face à ses concurrents

Horwin EK1

Horwin EK1 Noir côté gauche

2 999 € – 3 999 €

Avant Bonus écologique
Prix public TTC constaté

  • Finitions

  • Freinage couplé et régénératif

  • Partie cycle

  • Autonomie un peu faible avec une seule batterie
  • Faible capacité de batterie

  • Temps de charge trop long

Le Horwin EK1 est un bon citadin équivalent 50 cm3. Sa partie cycle a été soignée, notamment au niveau du système de freinage, ce qui en fait un véhicule sécurisant. On apprécie également la possibilité de doubler l’autonomie grâce à une deuxième batterie. On regrette en revanche l’autonomie un peu basse avec une seule batterie. Également, la puissance de son moteur est un peu basse, nombre des concurrents du Horwin EK1 développent des scooters équivalents 50 cm3 avec un moteur proposant une puissance supérieure.

Frison T39

Frison T39 noir mat trois quart face gauche

3090,00 

Avant Bonus écologique

  • Connecté

  • Moteur plus puissant

  • Roues de 14 pouces

  • Plus confortable, selle plus longue

  • Grand espace de rangement sous la selle

  • Moins de choix de coloris que sur le Horwin EK1

Équivalent 50 cm3, le Frison T39 est un scooter électrique accessible sans permis. Parfaitement adapté aux trajets courts et urbains, il est moderne, connecté et bien équipé. Il présente une autonomie maximale de 80 kilomètres et d’un moteur puissant de 3 900 Watts. Grâce à sa configuration, il est éligible à un Bonus écologique de l’État de 600 €.

Frison T3000

Frison T3000 T5000 Noir Mat trois quart face gauche

3350,00 

Avant Bonus écologique

  • Meilleure autonomie : 100 kilomètres !

  • Moteur plus puissant

  • Plus confortable, selle plus longue

  • Plus cher avant Bonus Ecologique, beaucoup moins cher après.

  • Pas de connexion à une application

Équivalent 50 cm3, le Frison T3000 est un scooter électrique accessible sans permis. Il se distingue notamment par son élégance, un confort appréciable et une autonomie intéressante pour sa catégorie. Il est parfaitement adapté aux trajets courts et urbains. Son moteur développe 3 000 Watts et son autonomie réelle est de 100 kilomètres, ce qui en fait l’un des véhicules les plus endurants de sa catégorie. Il est éligible au Bonus écologique maximal de l’État : 900 € !

Les photos et informations techniques présentes sur cette page sont issues du site du constructeur Horwin.

Published On: 8 novembre 2023

Notre autres articles